Après une petite semaine de vacances tranquille, il est temps de reprendre la route. Direction Valparaiso. Cette cité portuaire à une paire d'heures de route de Santiago nous attend avec ses fresques, graffitis et autres tags. 

Quelques jours pour découvrir cette ville hors du commun, réelle capitale du street art en Amérique du Sud.

10

L'escapade au Chili continue. Pour te resituer, c'est le weekend saint. Donc tout le monde au Chili voyage et fait la fête. Il est donc de bon ton de se diriger vers une grande ville. Ce sera Valparaiso. Je dois t'avouer que la ville ne recèle pas de beaucoup de monuments ou d'attraits touristiques habituels. La singularité de Valparaiso réside tout particulièrement dans son mouvement street art, mouvement commencé il y a quelques années, en partie pour manifester le mécontentement du peuple chilien contre les différents gouvernements qui se sont succédés. Oui, je te vois venir : il résume un peu rapidement le Tristan. C'est pas faux. Je t'invite à lire d'ailleurs l'histoire du Chili sur cette bonne encyclopédie qu'est Wikipedia. Je ne pensais pas que l'histoire du Chili était au final si récente...

 

Mais revenons à nos moutons... Après une bonne nuit dans le bus en provenance de Pucon, on échoue dans une auberge, elle aussi décorée par de nombreuses fresques (première photo ci-dessous). Beaucoup de monde, de toute origine, un rooftop bien sympa avec babyfoot, canapés, barbecue... On passe la première soirée à discuter anglais, espagnol, mais encore plus "espanglais", à jouer de la guitare (je m'améliore tout doucement)... Oui, comme tu te l'imagines, une vie toujours bien difficile.

 

Les jours d'après, on sillonne la ville, à coup de "free walking tour". Pour toi, qui n'est peut-être pas connaisseur de ce concept : un rendez-vous est donné sur une place de la ville, s'en suit une visite de 1 à 3 heures avec un thème bien défini (ici : histoire de la ville, ou encore "street art tour") animée par un local, et ça se termine en laissant un pourboire au guide cité précèdement. Concept très sympa, parce que cela permet de sortir un peu des sentiers battus.

 

Je n'en dis pas plus : le plus important a Valparaiso est sûrement de contempler les fresques disséminées sur les murs de la ville.

Si tu veux voir plus de photos : https://goo.gl/photos/mTMCXUyReaVoac5c7

Si tu as aimé cette page, je t'invite à "liker" cette page ou à me laisser un petit commentaire.

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso - Street Art

Valparaiso a été aussi l'occasion de revoir Pierre. Mais si, tu sais, l'un des étudiants qu'on avait rencontré lors du trek de Torres del Paine. Très sympa ce petit gars. Mais petit choc pour nous, né en 1998... Il n'a même pas vu les deux coups de tête de Zinédine face au Brésil. 

 

La vie est bien paisible à Valparaiso, mais je t'ai caché quelque chose. Il y a une dizaine de jours, j'ai fait la belle acquisition de billets pour aller dire bonjour aux Moaïs, sur l'Île de Paques. Je doit t'avouer que je suis tout excité. Direction Santiago pour une journée, en attendant le décollage : hors de question que je le rate !

26 mars 2016 - 29 mars 2016

Valparaiso

- Plongée dans la capitale du street art sud-américain -