2 mois que je suis parti : et oui, tu peux voir que j'en ai déjà vu beaucoup, des sites magnifiques... Pour fêter ces deux mois, je pars dans une île qui m'attirait depuis un bon bout de temps : l'Île de Pâques. Coincé entre la Polynésie et l'Amérique du Sud, c'est au milieu du Pacifique que mes aventures continuent...

11

Après 2 jours passés à Santiago, où la route de Loïc et la mienne se séparent (pas de larmes, mais ça fait bizarre de reprendre le chemin tout seul), je me dirige vers l'aéroport de Santiago. Un unique guichet pour l'Île de Pâques. Tu t'imagines bien que je fais les yeux doux à la gentille demoiselle derrière son comptoir, et là, surprise de taille, elle me surclasse en business class ! A moi grand siège, totalement inclinable, repas excellent... Ca commence bien ce voyage !

 

Quelques heures plus tard et un peu plus de 4000 kms à l'ouest, l'avion attérit sur cette minuscule île perdue au milieu de l'océan Pacifique. Honnêtement, c'est à se demander comment des polynésiens sont arrivés ici... Assez passionnant même...

Le personnel de mon auberge m'accueille avec un collier à fleur, mais je ne vois pas de danseuses... Légèrement déçu.

Pour ma première journée sur place, je vais faire un tour dans la seule ville de l'île. Histoire de faire connaissance des lieux, et de rencontrer mes premiers Moaïs, ces grandes statutes qui font la célébrité du lieu.

Si tu as aimé cette page, je t'invite à "liker" cette page ou à me laisser un petit commentaire.

Arrivée à l'île de Paques
Arrivée à l'île de Paques
Arrivée à l'île de Paques
Arrivée à l'île de Paques
Arrivée à l'île de Paques
Arrivée à l'île de Paques

Tu dois t'en douter, je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait sur place. La vie sur l'île est très tranquille, tout vit au rythme du soleil : le matin, ça s'active; à partir de midi jusqu'à 17h, la population se repose; et le soir, il y a une effervescence particulière : les locaux rentrent du travail ou flânent dans le petit centre ville, et les touristes s'affairent au shopping traditionnel, ou à courir pour voir un fameux de coucher de soleil derrière des Moaïs. 

 

De mon côté, je veux louer un scooter pour faire le tour de l'île. Tout va bien... mais au bout d'un kilomètre, mon deux-roues m'abandonnent lâchement : au final, pas si chanceux que ça... Je retourne au bureau de location, et au final, j'en ressort avec une voiture pour le premier jour, et un quad pour le deuxième jour pour le même prix ! Il y a un bien une bonne étoile pour moi à l'île de Pâques !

 

D'ailleurs, voici une petite vidéo qui te fais un rapide tour de l'île en quad. Les routes sont un peu chaotiques, la vidéo tremble donc un peu (beaucoup). Si tu es épileptique, je te conseille de passer ton chemin ! 

Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques
Ile de Paques

Le retour de l'île de Pâques s'est fait tranquillement aussi. Mais cette fois-ci, pas de business class pour moi. Par contre, j'ai recontacté Marta et David, qui m'ont gentiment logé pour 3 nuits, histoire que je découvre Santiago, et que je vous écrive ces articles. Pour le coup, c'était comme être dans un 4 étoiles : chambre et salle de bain individuelles, une connexion internet rapide (inexistante sur l'île) : des éléments qu'ont a pu l'habitude de cotoyer en tant que bagpacker !

 

Marta, David : thank youuuuu !

Plongée à l'île de Pâques
Plongée à l'île de Pâques
Plongée à l'île de Pâques
Plongée à l'île de Pâques
Plongée à l'île de Pâques
Plongée à l'île de Pâques

Mon auberge est aussi bien tranquille ! J'y rencontre pas mal de gens. Un couple d'Allemands qui ont une haine poussée envers les Parisiens, mais je fais face vaillamment : on partage des bières et tout rentre dans l'ordre; à se demander pourquoi ils n'ont pas pensé à ça il y a quelques décennies... Lili et Chris, couple français en plein tour du monde, qui arrivent tout droit d'Asie. Natacha et Jérome, des bons bretons, et Linda, parisienne, avec qui on refait le monde au(x) restaurant(s), et avec qui on s'échange des bons tuyaux pour la suite du voyage. Et David et Marta, espagnol et italienne, avec qui je sympathise bien, et qui me proposent très gentiment de passer les voir à mon retour à Santiago. Affaire à suivre...

 

Bon tu te doutes que je rencontre de monde, donc je reviens à l'île de Pâques... Que dire : une ambiance indéfinissable : tout est mystique, les Moaïs sont là, presque partout, à observer ce qui se passe sur l'île. Les paysages sont tout bonnement magiques : il y a de la verdure sur les collines et volcans de l'île, ce qui donne des photos superbes (à voir tout en bas de l'article). La mer aussi : translucide. Il n'y a que très peu d'endroits pour se baigner : deux plages au nord de l'île, et des endroits aménagés dans la ville... Ce qui me donne une idée : pourquoi ne pas plonger ici ? J'ai envie de te faire rêver et te dire que les populations de l'époque avaient réussi à mettre un Moaï dans l'eau, mais il semble que cette idée est beaucoup plus récente, probablement pour attirer le touriste de base, moi, à dépenser un peu d'argent... Car oui, l'eau est translucide, mais, mise à part une tortue, il n'y a pasgrand chose à voir... Ca rend tout de même quelque chose, je te laisse décider avec les quelques clichés ci-dessous (plus ici : https://goo.gl/photos/dDgSf24uPaqijD247).

Je ferai bien aussi un paragraphe sur les Moaïs, comment ils sont "apparus" sur l'île etc... Bon, en vrai, il n'y a pas grand chose à dire. Toutes les hypothèses ne sont que des hypothèses, et au final, personne n'a vraiment une idée concrète de ce qui s'est passé ici. Je laisse donc ta curiosité te mener vers ce bon vieux Wikipédia.

 

Je t'ai parlé un peu plus tôt du coucher de soleil sur l'île. Pour mieux l'illustrer, j'ai fait, comme une bonne centaine de personnes tout les jours, une petite vidéo de celui-ci. Je te laisse le découvrir dans la vidéo ci-dessous. J'ai pas mis de musique pour une fois. Ca s'apprécie sans ! Pour la petite histoire, il est de bon ton de se réveiller à 6h30 du matin pour aller voir le lever du soleil, mais cette fois au nord-est de l'île. Mes photos ne sont pas les meilleures, mais si tu veux te donner une idée, repense à la lumière rouge de Torres del Paine, et applique-la aux Moaïs ! Oui oui, c'est un site interactif, je fais même travailler ton imagination.

Je dois t'avouer que c'est pour moi assez difficile de faire une synthèse de ce passage sur l'Île de Pâques, ou Rapa Nui comme les locaux l'appellent, tant j'en ai pris plein les mirettes...

Alors, je sais ce que tu vas me dire : "oui, on a un travail", "oui, mais c'est loin", "franchement, tant de kilomètres pour une si petite île...". Mais si j'ai un conseil à te donner : si tu peux, juste fais-le (comme le suggérait une marque américaine de sport). J'ai été totalement dépaysé, et ça m'a vraiment fait un changement avec mon début de voyage sur le continent américain.

 

Ci-dessous les photos prises pendant ces 6 jours (et le lien habituel pour en voir d'autres - tu me verras même avec le collier à fleurs : https://goo.gl/photos/vSLLrFVUCAfH3oDX6). 

Il est temps de ranger les affaires dans le sac, de reprendre le bus, de passer un col à plus de 3000 mètres d'altitude, traverser la Cordillières des Andes :nord de l'Argentine, attention à toi, j'arrive, tout reposé et tout bronzé (ce qui équivaut à rouge pour moi) !

1 avril 2016 - 7 avril 2016

Île de Pâques

- Une semaine au milieu du Pacifique -