Et voilà, après plus d’un mois de voyage, il est temps de démarrer l’écriture. Que de choses vues en 1 mois… Surement une des raisons pour laquelle je n’ai pas pu commencer à tout te raconter. Mais il est temps de le faire maintenant, sinon je vais tout oublier !

Alors, première étape de mes petites aventures : Buenos Aires, capitale de l’Argentine.

01

Buenos Aires - Cours de tango dans l
Buenos Aires - Cours de tango dans l
Picture with Mafalda
Picture with Mafalda
"Por amor, uso preservativo"
"Por amor, uso preservativo"
Tombe d'Eva "Evita" Peron
Tombe d'Eva "Evita" Peron
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
La Boca
Street Art in La Boca
Street Art in La Boca
Street Art in La Boca
Street Art in La Boca
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Street Art in Palermo
Palermo
Palermo

4 février : mon billet Aller en poche (« Ah bon? Fallait prendre un Retour ? »), me voici à la Gare du Nord direction Buenos Aires ! Ou plutôt l’Aéroport Charles de Gaulle. Bien évidemment, la France, trop triste de me voir partir, m’a concocté une petite grève de RER. C’est donc avec une petite boule au ventre que j’attends impatiemment le départ de mon train… Au final, plus de peur que de mal, arrivée à CDG à temps. C’est enfin parti : Buenos Aires, me voilà ! En plein vol, l’avion commence à descendre dangereusement… Mais oui, j’avais oublié, j’ai encore 7 heures d’attente à Madrid pour enfin traverser l’Atlantique… Au final, décollage avec la compagnie argentine avec une petite surprise agréable : mon voisin a probablement raté son avion : j’ai deux places pour moi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 février, 4h05 du matin, atterrissage à Buenos Aires. Le temps a l’air parfait. Le soleil commence à se lever. Tu te doutes bien qu’en tant que bon touriste, je débarque avec mon pull, mon jean et mes baskets. Encore fallait-il penser que la température était déjà de plus de 25 degrés à mon arrivée, et que j’ai mon gros sac à dos à transporter. Tant pis, je prendrai une douche à l’auberge… Qu’il faut trouver… J’ai juste noté le métro où il faut que je m’arrête, mais j’ai pas pris le temps de noter la rue. Avec mes quelques mots d’Espagnol (au nombre de 3 à l’époque), j’arrive enfin à la localiser. 

 

Je pense faire dans les prochains jours une rubrique sur les auberges que j’ai visité, je t’en raconterai plus à ce moment là. 

Mais celle-ci mérite une attention particulière. Une amie (Camille, pour ne pas la citer) me l’avais chaudement conseillée, et en effet ça valait le coup : un bâtiment tout en hauteur, avec une cour intérieur, autour de laquelle s’élèvent 5 étages, où se disséminent la cuisine, le salon, les chambres et les douches/toilettes. Le tout ponctué par un rooftop (pour toi qui ne connais pas ce mot : c’est comme une terrasse, mais sur le toit) avec bar, musique, et toute l’auberge qui s’y réunit le soir… Bien évidement, toutes les nationalités s’y rencontrent. On s’observe, on discute, on boit un coup ensemble, on me donne des infos sur les choses à absolument faire lors du voyage. Ca s’annonce pas mal tout ça…

 

Tu l’auras compris, si je dois retenir une chose de ce passage à Buenos Aires, outre la beauté des quartiers de Palermo et de La Boca, où le « street art » est omniprésent (tu peux voir quelques photos ci-dessous), la tombe d’Eva « Evita » Peron, les maisons coincées dans ces petites îles à Tigre, la chaleur étouffante et l’ambiance générale, ce sont les rencontres.

Les premiers jours, j’ai visité la vile avec Christian, un allemand qui est en vacances pour quelques semaines en Argentine. J’ai ensuite rencontré cette sympathique famille Bretonne, qui termine un voyage de 6 mois en Amérique Latine. Alain, le patriarche, me donne d’ailleurs mes premiers cours de guitare : je crois que je vais donc faire des infidélité à mon Ukulélé et me mettre sérieusement à sa grande soeur à 6 cordes pendant ce voyage. Je rencontre aussi Loïc, isérois d’origine, qui début son voyage aussi, et qui semble avoir le même parcours que moi. On se dit que ça pourrait être sympa d’en partager un bout ensemble. On se retrouvera plus tard.

 

Pour le moment, je viens de passer 7 jours fort agréable à Buenos Aires. Et je commence à regarder les billets de bus pour aller visiter les chutes d’eau d’Iguazu, coincées entre l’Argentine et le Brésil. Au final, le bus est aussi cher que l’avion. Je décide donc de gagner du temps (2 heures d’avion contre 20 en bus), et j’abandonne Buenos Aires par les airs pour aller vers le Nord. Mais tout ceci fera l’objet d’une autre aventure.

Si tu as aimé cette page, je t'invite à "liker" cette page ou à me laisser un petit commentaire.

4 février 2016 - 12 février 2016

Buenos Aires

- Les premiers jours de mes aventures -