Changement de pays, changement de paysages, la Patagonie m'accueille à bras ouvert. Ce territoire est immense. Des contrées désertiques à perte de vue... Il semble qu'il faudrait une bonne dizaine d'année pour découvrir cet endroit. Je n'ai que quelques jours... 

04

Toujours accompagné de mon acolyte de voyage, nous partons vers le Chili. D'après les paysages que nous avons vus sur les photos et des différents récits des voyageurs rencontrés, nous allons en prendre plein la vue. 

 

Ah, mais je t'ai pas raconté. Loïc, je te le rappelle, isérois d'origine, veut faire un trek de 5 jours dans le parc national Torres del Paine. J'imagine que la folie ambiante du voyage et un élan sportif inexpliqué m'a donné envie de le suivre. Le départ de ce trek est à Puerto Natales, mais on décide de faire une petite pause à Punta Arenas auparavant. Ce n'est pas plus mal, ça me laisse encore quelques jours pour me reposer avant cette épreuve.

 

Le transport pour Punta Arenas se fait dans un bus. C'est parti pour 10 heures de voyage dans des grands déserts de steppe. Peu de maisons en vue. Quelques estancias, ces ranchs perdus au milieu de nul part, où le cowboy du coin, appelé Gaucho, côtoie ses chevaux. Le début du trajet se fait sans heurt. Jusqu'au moment où le bus emprunte ce qu'on appelle chez nous un chemin de terre. Ici, c'est bel et bien une route, ce type de route que tu peux rencontrer à peu près partout. Bon, c'est pas grave, je trierai mes photos plus tard, sinon il est fort probable que je ne supporte que très peu ce voyage.

 

Après quelques heures, nous arrivons au poste de douane chilien. Tout le monde descend du bus. On va se ravitailler, on présente nos passeports, les sacs sont fouillés. Les autorités recherchent activement tout ce qui peut s'apparenter à de la nourriture. Le Chili est un pays très à cheval sur la santé, et toute importation de saucisson, fromage ou autres produits frais est prohibé. Heureusement, on a qu'un seul paquet de pâtes avec nous.

 

Ci-dessous le poste de douane.

Si tu as aimé cette page, je t'invite à "liker" cette page ou à me laisser un petit commentaire.

Poste de douane chilien

Poste de douane chilien

Poste de douane chilien

Une fois la douane passée, après quelques heures supplémentaires de route et le passage en bateau du Détroit de Magellan, nous arrivons enfin à Punta Arenas. L'auberge qui nous accueille est vraiment très sympa : lits super confortables, vue imprenable sur la mer.

 

Histoire d'enfoncer encore un peu plus le clou sur notre côté "touristes du bout du monde", on se décide à aller voir les pingouins sur l'Ile de Magellan. Bon, je vais pas te le cacher, on a passé 2 heures dans un bateau, pour pouvoir rester sur l'île avec les pingouins une petite heure : on était un peu déçu. Surtout qu'on s'imaginait prendre des photos parmi les pingouins, mais le chemin est bien balisé, et il est strictement interdit de s'aventurer en dehors des limites. Cependant, le point positif, c'est que les Chiliens font extrèmement attention à leur patrimoine naturel. On le constatera aussi dans la suite de notre périple.

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Los Pinguinos

Si tu veux voir plus de pingouins : https://goo.gl/photos/TsWVc6wWVynh9xBQ7

 

Après cette petite parenthèse avec les pingouins, on se décide à remonter vers le Nord, vers Puerto Natales. 

On se rapproche du parc national Torres del Paine. J'en profite pour faire mes petites emplettes : je suis enfin l'heureux détenteur d'un pantalon et de chaussures de randonnée.

 

Reste à savoir si je vais être en condition pour affronter 5 jours de marche avec une bonne grosse dizaine de kilos sur le dos. La pression monte... 

20 février 2016 - 24 février 2016

Punta Arenas

- Mes Aventures continuent au Chili -